Archives de la catégorie ‘Uncategorized’

Histoire de centraliser un peu tout l’administratif sur un même billet, je rappelle ici ce qu’il est nécessaire de faire du point de vue administratif lors d’un acte d’achat/vente d’une moto d’occasion.

Les papiers nécessaires à la vente :

[VENDEUR] Récupérer le certificat de situation (anciennement appelé certificat de non-gage)  : Ce certificat prouve qu’il n’y a rien qui peut s’opposer à a vente, que la moto n’est pas gagée et il est valable 30 jours à compter de sa date d’émission. C’est normalement à l’acheteur de fournir ce document, mais si vous avez déjà le numéro d’immatriculation du véhicule et le nom complet du vendeur vous pouvez, en tant qu’acheteur, le demander vous même sur internet. J’aimerais d’ailleurs attirer votre attention sur le fait que ce certificat est gratuit et que vous pouvez le demander à l’adresse suivante : https://siv.interieur.gouv.fr/map-usg-ui/do/accueil_certificat . Attention aux arnaques sur le web, j’ai un collègue qui a payé un organisme 10€ pour récupérer ce papier…bonjour l’arnaque :-). Tips : Lorsque vous faites la demande, les nom/prénom doivent être en majuscule et séparés par des espaces, et le numéro de la plaque d’immatriculation doit être séparé par des tirets.

[VENDEUR] Remplir La déclaration de cession du véhicule : Ce formulaire est à remplir par le vendeur qui déclare alors qu’il vous cède son véhicule. Pour remplir ce formulaire, le vendeur aura besoin :

  • Des coordonnées de l’acheteur : nom, prénom, adresse postale. Si vous êtes l’acheteur, pensez donc à fournir vos coordonnées en avance afin que le vendeur puisse pré-remplir le formulaire, c’est toujours ça de gagner en temps le jour où vous allez chercher votre belle (parce qu’en général on est pressé :D). 
  • De la carte grise du véhicule : en effet, beaucoup de parties du formulaire ont des champs avec des dénominations entre parenthèses, exemple : (D.1) Marque, (J.1) Genre National, etc…ces indicateurs entre parenthèses correspondent précisément aux indicateurs que vous retrouvez sur la carte grise. Il faut également récupérer le numéro de formule de cette carte grise, il s’agit du numéro indiqué sur la 1ère page sous le titre « certificat d’immatriculation », comme sur cette image :

CI_numero-formule

– [VENDEUR] & [ACHETEUR] Signer La déclaration de cession du véhicule : Les deux acteurs doivent signer cette déclaration de cession sur les 3 exemplaires. Il y a 1 exemplaire pour l’acheteur, 1 exemplaire pour la préfecture (c’est le Vendeur qui l’envoie), et 1 exemplaire à conserver par le vendeur.

[VENDEUR] & [ACHETEUR] Mise à jour de la Carte Grise : La carte grise doit être rayée par le Vendeur et porter la mention « Vendue le…[avec la date précise à l’heure près, au cas ou il y ait un litige sur une infraction le jour de la vente]….à :….[nom de l’acheteur] »  suivie de la signature du Vendeur.  Important : C’est également le Vendeur qui signe le « coupon » de la carte grise. Le coupon : Ce sont les coordonnées de l’acheteur que l’on met dessus. L’acheteur doit le découper et le conserver sur soi le temps qu’il reçoive sa nouvelle carte grise.

–  [ACHETEUR] Être assuré le jour « J » : Vous devez être assuré le jour où vous récupérez votre monture. Grâce à Internet ça peut se faire en quelques clics, et n’importe quel assureur digne de ce nom doit pouvoir vous envoyer un email avec un papier à imprimer qui certifiera que vous êtes assuré; papier avec lequel vous devriez pouvoir rouler une trentaine de jours, le temps de recevoir la carte verte de l’assurance. Une recommandation personnelle : Certes, le « tous risques » est + cher, mais beaucoup d’assureurs proposent des formules ultra-souple que vous pouvez changer quand bon vous semble…Très franchement, les 3 premiers mois sur votre bécane ce n’est pas un luxe que d’être assuré « tous risques », au moins le temps de prendre vos marques.

–  [ACHETEUR] Faire la demande de la nouvelle carte grise : Avant, il fallait poser un RTT, aller en préfecture et tomber dans une zone temporelle où tout semble figer. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, il y a des organismes qui font ça pour vous sur internet, et contre une vingtaine d’euros tout ce que vous aurez  à faire sera de leur fournir les éléments suivants par courrier : la déclaration de cession du véhicule (récupérée plus haut comme prévue – pensez à faire une copie pour vous au cas ou…), le mandat d’immatriculation (pour confirmer que vous déléguer la demande d’immat’ à un professionnel – formulaire CERFA N° 13757*02), la demande du certificat d’immatriculation (CERFA 13750*03),  un justificatif de domicile, une copie de votre carte grise, votre tour de poitrine (non ça c’est optionnel) et enfin la carte grise rayée (pensez à découper le coupon à conserver sur vous, comme indiqué plus haut !!).

Voilà je crois que j’ai fait le tour…! N’hésitez pas à me contacter ou me joindre sur mon facebook si jamais j’ai oublié un truc.

Adresses officielles pour tout ce qui concerne le certificat d’immatriculation (carte grise) : Lien ici.

Le retour…

Publié: 17 mars 2013 dans Uncategorized
Tags:, , , , , ,

On ne naît pas motard, on le devient.

Un jour ou l’autre, nous sommes tous confrontés à cette question : Pourquoi aimes-tu la moto ? Nous sommes tous conscients du danger, à plus ou moins grande échelle. Certains choisissent de l’ignorer, d’autres l’embrassent pleinement. Oui, faire de la moto c’est dangereux. On peut y perdre un bras, une jambe, ou pire encore. Et nous le savons tous. Alors, pourquoi ? Pourquoi monter sur ces engins souvent plus à l’aise sur piste que sur route ?

D’aucuns vous diront que c’est pour une question « pratique », surtout ici-bas en région Parisienne. D’autres encore parce que c’est de famille, qu’on a ça dans le sang ou bien par amour d’une communauté qui a une véritable identité à part entière, avec ses codes et ses usages.

Moi, c’est pour « être ». Parce que lorsque je suis sur ma moto, je suis. Je n’ai strictement aucun problème existentiel et je vis très bien en dehors du monde motard, mais lorsque je monte sur ma moto…c’est comme si le temps lâchait prise, et qu’un bien être absolu, sans doute irrigué par quelques hormones, venait s’installer dans une conscience pleinement focalisée. Et les idées rassemblées, quand on a l’imagination créative et dispersée, c’est apaisant.

Le mois prochain j’aurai de nouveau une monture, et bon sang…ça m’a manqué !

Grand amoureux du GSX-R, pour l’instant je ne me vois absolument pas changer, et donc ce sera de nouveau un gex. Je pensais vraiment m’orienter sur un bleu, comme c’est quand même « la » couleur de Suz’, mais au final j’ai craqué sur un 750K9 avec le carénage de la team Relentless. Je vais voir la moto demain histoire de vérifier que tout est en ordre, mais le propriétaire est sérieux et donc ce sera plus histoire de baver encore un peu plus avant de la récupérer définitivement.

En voici un petit aperçu (les crédits photos sont à mettre au compte du propriétaire actuel) :

DSC_1979

DSC_1973

DSC_1983

 

 

J’ai dû me séparer à grands, graaaaands regrets de mon Gex il y a quelques mois, aussi je laisse le blog en pause pour quelque temps.
Je pensais m’en reprendre un en cette chaude fin d’été, mais au final je vais attendre le printemps 2013 avant de me relancer sur un achat. Je vous dis donc à très bientôt et merci pour les commentaires privés sur le blog, ça fait toujours plaisir !

Bon ceci dit…ce n’est pas parce que je ne roule pas que je ne posterai absolument rien ! Et d’ailleurs, j’en profite pour faire un petit clin d’oeil à Lévrier Noir et au JoeBarTeam dont le « Manuel de Conduite à l’usage du MotoCycliste débutant » m’a bien fait poiler !

Je vous le recommande chaudement car sous ses airs de déconneur Denis Couvent prodigue d’excellents conseils !